CAP du 15 janvier 2013 - Déclaration liminaire

Monsieur le Directeur, Monsieur le Président,

La vie administrative est ainsi faite (selon vous ?) qu’elle doit reprendre son rythme lent dans l’attente (toujours) des instructions du Cabinet afin de suppléer le déficit d’initiative de cette Administration.

Nous avons été reçus par la ministre, longuement, le 7 décembre 2012, en votre présence.

Des échéances avaient été fixées par la ministre ainsi qu’une méthodologie de travail.

Nous déplorons tout d’abord que le dossier des logements de fonction soit toujours en navigation, dans les tuyaux d’une administration qui a mal évalué les besoins et qui est à l’origine d’une crise de confiance avec ses cadres.

FO-Direction vous avait pourtant alerté depuis le mois de mai 2012.

Vous deviez réunir l’ensemble des organisations professionnelles avant le 24.12.2012.

L’année 2013 commence, le dossier est toujours au point mort.

Vous deviez également nous transmettre la mouture tenue secrète d’un projet de réforme statutaire, qui nous concerne pourtant. Curieuse conception de la concertation et du dialogue social qui a interpelé le directeur de Cabinet de la ministre quand nous avons évoqué ce point de blocage incompréhensible.

Ce projet de texte devait nous être adressé dans les 2 semaines qui ont suivi l’entretien avec la ministre. Vous nous avez fait attendre 4 semaines inutilement et il a fallu insister à plusieurs reprises pour obtenir quelques feuillets.

A l’évidence, vous ne respecterez pas non plus le délai de 6 semaines déterminé par le Cabinet pour engager les discussions avec les organisations professionnelles.

Nous vous avons réclamé la cartographie du corps et la liste des DSP afin de mieux appréhender l’évolution du corps au regard d’une évolution statutaire. Refus de vos services.

Transparence, confiance, sont vides de sens.

Nous ne siègerons donc pas à la CAP de ce jour.

Vous êtes sans doute à la recherche du temps qui passe.

FO-Direction n’est pas à la recherche du temps perdu.

Nous vous avions tenu informé des risques de mobilisation renforcée dès la rentrée. Vous n’avez pas entendu le message.

La Maison de la Chimie, en février, pourra certainement nous accueillir encore pour crier notre exigence de considération.

Pour le Bureau National,
Jimmy DELLISTE

img.responsive { max-width : 100%; height : auto; }