CAP du 4 juin 2015 - Déclaration liminaire

"La Pénitentiaire au fil de l'eau..."

 

Madame la Directrice,
Madame la Présidente,

« Les A+ ont vocation à assurer un rôle de direction générale ».

Cette  affirmation  que  vous  avez  revendiquée  au  cours  de  la  dernière  CAP  du 17 février 2015 ne pouvait que nous conforter dans une position partagée sur le rôle et la place occupés par les DSP au sein de l'institution pénitentiaire.

Les intentions et les mots ne sont cependant pas suffisants.

Le dossier statutaire est toujours bloqué et nous sommes désormais obligés de saisir le Premier ministre afin que les arbitrages nécessaires interviennent rapidement.

Nous sommes également consternés de devoir constater que les emplois supérieurs de cette Administration ne sont pas dévolus, comme les statuts du corps le précisent, au corps des DSP. L'article 12 du Statut particulier et l'article 4 du Statut d'emploi de directeur fonctionnel des services pénitentiaires font pourtant référence en la matière. L'emploi de DIA doit donc être confié à un directeur des services pénitentiaires et non à des personnels d'autres filières et d'autres corps.

Pour avoir méconnu ces dispositions réglementaires, l'Administration est aujourd'hui sanctionnée par le juge administratif. Elle le sera encore demain.

Nous sommes tout autant consternés, alors que la DAP prétend s'engager dans la voie de l'optimisation du fonctionnement des CAP, et dans la transparence, de découvrir qu'un directeur interrégional, avec ou sans instructions de votre part, a refusé de réaliser l'entretien obligatoire avec des candidats sur un emploi de DIA.

Cette humiliation délibérée ne restera pas sans réaction de notre part, si vous faites le choix de soutenir le directeur interrégional de Rennes dans ses dérives irresponsables.

Nous vous informons donc que dans l'attente de votre décision dans la nomination du DIA de Rennes, poste aujourd'hui vacant, nous suspendons notre participation à la pseudo réunion d'évaluation de la nouvelle procédure de mobilité, et demandons son report. Nous n'entendons pas faire œuvre de figuration, alors qu'une procédure viciée aurait été validée et cautionnée.

Nous souhaitons également vous informer que le projet de circulaire sur le CNE ne sera pas voté en l'état par FORCE OUVRIERE et contesté ultérieurement s'il est confirmé, si vous persistez à vouloir placer un DSP sous l'autorité d'un DPIP, à la direction de cette structure. La complémentarité, ce n'est pas l'interchangeabilité. Sauf pour les « fusionnistes ».

Que dire enfin de la considération portée au corps des DSP, en supprimant la cérémonie de fin de scolarité des élèves, moment privilégié de rencontre et de reconnaissance ?

Ces « évolutions » ne vont pas dans la bonne direction. FO-Direction les conteste formellement et ne cessera d'agir au mieux des intérêts des DSP, au service de l'Institution.


Pour le Bureau National,
Le Secrétaire Général,

Jimmy DELLISTE

img.responsive { max-width : 100%; height : auto; }