Lettre de saison

Fresnes, le 23 décembre 2018

 

Lettre de saison

 

Cher Père Noël,

A l'heure de la distribution des cadeaux, les petits souliers des Directeurs des services pénitentiaires usés par une année difficile restent bien vides. Comme quoi, la loyauté et le sens du service public ne payent pas toujours au sein de l'administration !

Cette année tu as récompensé sous la pression syndicale les personnels de surveillance en leur accordant 2 points de PSS supplémentaires, en portant l'ICP de base à 1400 euros, en augmentant de 10 euros la prime de dimanche et jours fériés mais aussi en proposant une réforme du corps de commandement qui offre des perspectives de carrières et une évolution indiciaire particulièrement favorable aux Officiers (échelon sommital HEA).

Mais n'aurais-tu pas oublié tes enfants sages qui, de janvier à décembre, ont tenu tes établissements et services, accompagné la mise en œuvre du relevé de conclusion, décliné sur le terrain les différents projets que tu as voulu porter, tout cela face à une population pénale toujours plus importante, violente et des effectifs en diminution chronique ?

Tu as bien essayé de nous expliquer que les hauts cadres, que nous ne sommes pas encore sur le plan statutaire, ne pouvaient recourir, en tant que loyaux serviteurs de l’État, aux mêmes modes d'expression syndicale que les autres ni même les soutenir dans leur indignation. Pourtant les autres obtiennent, et, malgré tous nos efforts, nous regardons encore et toujours passer le train !

Dans le contexte que nous avons tous à l'esprit, tu as demandé à tes équipes d'organiser en janvier une série de réunions sur l'indemnitaire et le statut des DSP mais aussi sur la charte de la mobilité. Tu n'ignores pas que nous attendons beaucoup de ces rencontres:

  • Grade sommital non contingenté et linéaire HEB bis pour les DSP hors-classe.

  • Doublement du plancher IFO / RIFSEEP dans le cadre d'un régime indemnitaire adapté qui se rajoute à la PSS et qui n'est pas amputé de cette dernière.

  • L'obtention de 3 points de PSS supplémentaires  car comme tu le sais parfaitement les sujétions spéciales multiples s'appliquent en priorité aux DSP.

Nous n'attendrons pas les lapins de Pâques pour voir ces mesures concrètes se réaliser. Aussi, dans la perspective de nos échanges à venir, nous te demandons de bien préparer ta hotte car nous n'accepterons pas de nouvelles mesures dilatoires ou quelques papillotes en compensation.

Cher Père Noël, il te faut mesurer la lassitude et l'injustice que nous ressentons à te voir céder sous la pression syndicale des réformes statutaires alors que celle de tes enfants sages stagne depuis 20 ans. Gouverner, c'est décider et le pouvoir peut ce qu'il se donne les moyens d'obtenir !

Le Bureau National FO Direction

A la rencontre de P. GALLI et S. BREDIN

FO Direction a repris ce 21 février en soirée ses discussions entamée avec le DAP en tout début d'année. Cet entretien a eu lieu en présence de Stéphane BREDIN DAP-adjoint nouvellement nommé, après le départ de Charles GIUSTI.


1. La question de la réorganisation de la DAP et de l'architecture des DISP :


Philippe GALLI estime que cette réorganisation a fortement perturbé le fonctionnement des services centraux qui travaillent dans des conditions difficiles. FO-Direction pense que la lisibilité est aussi troublée par le manque de cohérence du projet de 2015 !

De fait, la déclinaison territoriale est devenue un enjeu fort en terme de compréhension de l’articulation générale de la DAP / DISP. On a trop peu pris en compte les attentes des établissements dans la prise en charge des supports aux structures. Il est souligné aussi l'illisibilité que crée l'affectation de missions de sûreté ou de sécurité au DPIPPR qui relèvent naturellement de DSD (suivi des radicalisés, binômes de soutien, renseignement PLAT/PART,,,). Les chefs de structure rendent compte à un organe soit ectoplasmique soit bicéphale.

Stéphane BREDIN souligne que l'organisation des DISP ne doit pas nécessairement se calquer sur celle de l'AC. Le DAP déclare aussi que l'Administration Centrale souffre de la forte concentration décisionnelle et souhaite poursuivre une déconcentration sur certains volets.

Sous-catégories

img.responsive { max-width : 100%; height : auto; }