Elections professionnelles 2018 : Un avenir numérique ?

 

Cela semble se faire à l'Education nationale (avec plus d'un million d’ agents) !

La "Justice du 21ème siècle " serait bien avisée de se moderniser un peu sur ce point pour nous éviter :

  • Des décomptes de bulletins jusqu'à 1h00 voire 3h00 du matin en établissement et DISP
  • Des contestations légitimes ou procédurières de résultats sur des décomptes de voix
  • Des tris à n'en plus finir sur les enveloppes adressées par courrier en poste restante, celle validées, invalidées....
  • Des publications de listes modifiées 2, 3 ou 4 fois jusqu'à la veille du vote et à imprimer et afficher en urgence à 22h00 pour ne pas invalider le scrutin.
  • Des report d'heures supplémentaires pour des personnels (bien souvent du PA) réquisitionnés sur des plages horaires complexes et insoutenables sur le plan familial.
  • Une surcharge d’activité pour les Organisations syndicales qui se trouvent parfois en difficulté pour soutenir la surveillance du scrutin sur une longue journée et très tard dans la nuit ( pour les délégués dédiés au contrôle en tant que témoins ).


En revanche, il nous paraît pertinent de promouvoir :

  • La facilité du vote par choix sur un logiciel adapté
  • L'extension de la période de vote au-delà d'une journée ( cela peut se faire sur une semaine par exemple ) pour assurer la préservation des droits des personnels absents
  • Un gain économique et financier substantiel :
    • en terme de papier et d'acheminement des cartons et lots de bulletins
    • en terme organisationnel et de " temps fonctionnaire "
    • en terme managérial pour se dispenser d'une mission lourde en période de clôture d'exercice budgétaire
    • un geste participatif et écologique pour l'environnement.

A un an de cette échéance majeure, et le scrutin ayant été fixé de manière prévisionnelle le 6 décembre 2018 par la DGAFP, nous saisissons à nouveau le SGMJ pour souligner la pertinence d'un tel dispositif, à portée technologique de réalisation.

FO Direction demande de prendre en compte cette proposition déjà formulée et réitérée.
Personne ne pourra prétendre à présent qu'il ne savait pas ou que c’est trop tard !

Le Bureau National
FO DIRECTION

img.responsive { max-width : 100%; height : auto; }