Fusion des corps... La grande (dés)illusion !

Afin d'éclairer les collègues et au delà de simples divergences tant idéologiques que méthodologiques -que personne ne peut ignorer-, FO-Direction fait encore le choix d'éclairer le débat et de vous soumettre quelques questions volontairement restées dans l'ombre depuis 2014 :

Pourquoi les DPIP-CFDT restent-ils en retrait et distants sur la fusion des corps prônée par leurs camarades du SNDP ?

Pourquoi les DPIP-CFDT n'adhèrent-ils pas en masse au projet du SNDP-CFDT, au lieu de faire bande à part en revendiquant leur différence et une spécificité de la filière insertion dans leur propre syndicat et dans leur profession de foi précédente ? Existerait-il alors deux courants au sein de la CFDT ?

Pourquoi observe-t-on un silence assourdissant lorsque l'on découvre que l'IFO est désormais bien plus importante pour les DPIP / DSPIP que pour certains DSP, fussentils chefs d’établissement de catégorie 4, 3 voire 2 ?

• Notre doctrine syndicale est claire et partagée par de nombreux collègues qui consultent chaque jour notre site internet. Des collègues ont encore récemment déserté le SNDP au seul motif que cette fusion artificielle des corps les rebutaient. Ils refusaient effectivement de partager une défense de corps avec des DPIP dont la mission, le statut et les spécificités ne pouvaient se concilier facilement avec celles des DSP, ce qui est une évidence pour -presque- chacun. Mais tout n’oppose pas les syndicats de DSP qui ont plus en commun de défendre les intérêts de l’administration pénitentiaire et des DSP que d'être en désaccord en fracturant des lignes d’opposition stériles.

FO-Direction a encore saisi la DAP et la garde des Sceaux pour un entretien clair sur ce sujet comme sur d’autres pour lesquels les collègues attendent depuis trop longtemps (la charte de mobilité, l’IFO / le RIFSEEP, la finalisation de la réforme A+...).

urne FO

 

Le 6 décembre prochain, vous aurez l’occasion de vous exprimer clairement sur la vision de l’avenir que vous souhaitez pour ce corps d’encadrement supérieur. Désormais hauts fonctionnaires, chargés de conception, d’évaluation et de mise en œuvre des politiques publiques  pénitentiaires, les élections professionnelles qui vous donneront la parole, seront déterminantes pour l'avenir de notre profession. Nous comptons sur votre soutien à FO-Direction pour assurer la défense des Directeurs à titre personnel et collectif, dans l’intérêt de notre administration et des missions qui lui sont confiées.                                                                                               

Le Bureau National

 

img.responsive { max-width : 100%; height : auto; }