Lettre de fin d'année

Chers collègues,

Cette année, vous avez été toujours plus nombreux à nous rejoindre et à soutenir l'action de FO Direction. Au nom du bureau national, des élus en CAP et des délégués régionaux, je vous en remercie.

L'année 2020 restera gravée dans nos mémoires.

Elle s'est ouverte dans un contexte de crise sociale alors que le gouvernement présentait son projet de réforme des retraites. La confédération FO, par la voix de son secrétaire général Yves Veyrier, n'a eu de cesse de dénoncer les conséquences du système de retraite par points. Pendant ce temps, FO Direction rappelait à la Garde des Sceaux que le régime dérogatoire de la « catégorie active » n'était pas appliqué aux DSP pourtant dépositaires de prérogatives de puissance publique et exposés à des sujétions particulières... Une vielle injustice, à nos dépens. Nous avons alors proposé une correction sous la forme d'une revalorisation de l'indemnité de sujétions spéciales. Pour les raisons que l'on connaît, le projet de réforme des retraites est aujourd'hui à l'arrêt.

Dès le mois de janvier, en application de la loi de transformation de la fonction publique, nous avons fait le deuil des CAP de mobilité. Au lieu de s'apitoyer sur l'âge d'or révolu, FO Direction a construit avec l'administration une nouvelle méthode de consultation. Forts de nos années d'expérience et de la crédibilité acquise, il n'a pas été difficile de trouver notre place dans le nouveau dispositif et c'est pourquoi nous pouvons aujourd'hui continuer à vous conseiller et à défendre vos vœux de mutation. En parallèle, nous avons travaillé avec l'administration à l'élaboration d'une charte de la mobilité, un projet que nous soutenons depuis plusieurs années et qui va aboutir très prochainement.

Début février, le rapport Thiriez sur la réforme de la haute fonction publique était remis au Premier Ministre. FO Direction a été le seul syndicat pénitentiaire auditionné par la mission. Ce travail marque pour les DSP une étape fondamentale car, en incluant notre corps dans les travaux de réflexion sur la réforme souhaitée par le Président de la République, il socle notre présence aux côtés des autres corps d'encadrement supérieur, facilitant ainsi le portage de nos revendications et notamment l'accès à un véritable statut A+.

Au mois de mars, la progression de l'épidémie de COVID 19 entraînait une crise sanitaire inédite. Alors que la France se confinait face à un défi que personne n'était préparé à relever, FO Direction s'est mis à votre service en organisant des plate-formes d'échanges, s'inspirant de l'action menée par nos collègues européens. Les DSP ont alors été les acteurs de cette intelligence collective qui, nourrie par vos initiatives sur le terrain, a permis d'éviter les conséquences désastreuses prophétisées par certains.

Gardons en mémoire, pour l'avenir, la solidarité dont nous avons fait preuve pendant ces heures sombres et le réconfort apporté par le lien que nous avons créé. En cette fin d'année ou la joie des fêtes est éclipsée par une seconde vague épidémique, les espoirs se tournent désormais vers la campagne de vaccination.

Mais la crise sanitaire a été aussi le théâtre d'un fait historique pour les prisons. En effet, la baisse de l'activité judiciaire et la mise en œuvre des ordonnances de procédure pénale exceptionnelles destinées à prévenir les conséquences d'une progression épidémique incontrôlable dans nos établissements, ont permis une baisse historique du nombre de détenus hébergés par l'administration pénitentiaire. Nous ne pouvons que nous en satisfaire. Toutefois, cette baisse de circonstance, qui facilite la prise en charge des publics et donc la prévention des infractions par l'administration pénitentiaire, n'est pas la conséquence d'un choix de politique pénale. Avant que l'effet d'aubaine se dissipe, il convient donc de transformer l'essai dans un travail associant l'ensemble des acteurs de la chaîne pénale. Nous nous y employons depuis l'Été en associant à nos réflexions des syndicats de magistrats, de policiers ainsi que des universitaires.

A l'Automne, nous étions conviés à la DAP pour une réunion de travail sur le statut des DSP. Un projet de décret, actant l'intégration du corps dans la catégorie A + nous était présenté au prix de la création d'une obligation de mobilité pour l'accès au grade d'avancement dont le cadre ne fait toujours pas l'objet d'un consensus. Ce texte sera soumis prochainement au comité technique ministériel. Pour FO Direction, sa validation dépendra de l'intégration dans le projet de loi de finance 2022 d'une revalorisation de la grille indiciaire des DSP. En effet, nous ne pouvons accepter les inconvénients du A+ sans en percevoir les avantages...

Cette fin d'année est également marquée par la concrétisation d'un plan de requalification créant notamment le corps des chefs de services pénitentiaires. La CAP des DSP s'est prêtée à l'exercice visant à promouvoir 135 officiers dans le corps des CSP. Notre participation à cette instance n'était pas acquise, l'administration entendant nous imposer la présence d'un représentant de l'UFAP, organisation à l'origine du plan de requalification. Nous avons finalement accepté de siéger, une fois définies les modalités de participation de « l'invité surprise », pour ne pas repousser les promotions attendues et pour donner à l'exercice une logique compréhensible par tous. L'histoire retiendra que les promesses de ce plan de requalification laissent aujourd'hui la place à bien des déceptions. Il ne pouvait en être autrement alors que le projet portait en ces germes une scission du corps de commandement.

Enfin, cette fin d'année aurait dû être l'occasion d'un regroupement de collègues à l'occasion d'une journée de formation inédite organisée par FO Direction. Le confinement sanitaire en a décidé autrement. C'est pourquoi nous avons proposé à nos adhérents un report de cette journée.

Voilà en quelques lignes le bilan 2020 qui aurait pu être bien pire sans la solidarité, le dévouement et l'abnégation dont les pénitentiaires ont fait preuve, dans l'ombre.

En ces temps de fêtes, au crépuscule d'une année difficile, j'espère que vous parviendriez à prendre un peu de temps pour vous et vos proches. Et puisque selon le poète « nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit », gageons que 2021 nous offre le soleil que nous attendons tous.

Bonnes fêtes à tous !

img.responsive { max-width : 100%; height : auto; }